L'histoire


Pourquoi construire un nouvel orgue ?

Depuis la construction de l'abbatiale il y a quarante ans, l’Abbaye de Kergonan n'a pas encore bénéficié d'un orgue d'église véritable.


L'orgue de salon qui en a tenu lieu de façon provisoire devait depuis longtemps laisser place à une solution définitive. Son état nécessitait de façon croissante d'investir soit pour sa restauration soit pour son remplacement.

Après plusieurs années de réflexion et de recherche, les circonstances ont permis aux moines d'envisager la construction d'un orgue neuf adapté pour leur liturgie et pour leur lieu de prière.

Ils ont confié au facteur d'orgue Jean-François Dupont la réalisation de cet instrument dont la construction a débuté en novembre 2013 et qui devrait être achevé à l'été 2016.

Soutenez cette initiative en faisant un don !



A quoi sert un orgue dans la liturgie monastique ?

Les moines bénédictins ont de tout temps apporté un soin particulier à la beauté de la louange divine. C'est en effet leur vocation particulière d'assurer avec solennité la prière publique de l’Église.

A Kergonan, l'office est intégralement chanté en chant grégorien. L'orgue accompagne le chant des psaumes pour soutenir le chœur et mettre en valeur le plain-chant traditionnel en y apportant une note festive.

L'orgue a aussi une fonction de soliste. A la Messe ou a d'autres offices, il fait entendre les morceaux des grands maîtres de la musique afin de prolonger la méditation et de nourrir la prière des moines et des fidèles. 


«Tant de personnes ont été touchées au plus profond de l’âme

en écoutant la musique sacrée !
Ils sont nombreux ceux qui se sont sentis à nouveau attirés vers Dieu

par la beauté de la musique liturgique. »

Benoît XVI, le 10 novembre 2012

 

Abbaye Sainte Anne de Kergonan - BP 11 - 56340 - PLOUHARNEL - Site de l'Abbaye